Qu’est ce que le point G?
Les adeptes du sexe tantrique l’ont toujours connu sous le nom de « Point Sacré ». Le nom de « G spot » apparaît dans la fin des années 40.
Le terme “point G” ou “point de GRAFENBERG” se réfère à une petite mais très sensible zone située sur la face antérieure du vagin à environ 2 à 4 cm de son entrée.
Sa stimulation est censée produire une réaction sexuelle intense accompagnée de puissants orgasmes chez la femme.

Ou se trouve le point G ?
Bien au chaud, proche de la vessie, blotti à quelques centimètres de l’entrée du vagin, le point G n’est pas plus grand qu’un petit pois mais à la capacité de se dilater en cas de forte excitation.
Il se repère facilement à l’intérieur des parois lisses et soyeuses du vagin car il se cache juste à l’arrière d’une zone de la taille d’une pièce de 2 euros rugueuse comme une coque de noix !
Il est évidemment plus facile de le repérer dans un état d’excitation avancé.

A quoi sert le point G ?
Il produit des orgasmes très intenses. Très sensible il peut générer de véritables extases sexuelles , mais au départ peut simplement donner l’envie d’uriner ! On doit passer par-dessus cette envie d’uriner, normale et temporaire, et maintenir la stimulation pour arriver à une véritable excitation.
Gräfenberg a affirmé que le Gspot était à l’origine de l’éjaculation chez la femme de la même façon que chez l’homme.

Plusieurs questions entourant le point G demeurent encore sans réponses: sa nature exacte, d’où il vient et s’il est ressenti de la même manière par toutes les femmes…
A ce jour le Point G reste un OVNI gynécologique : certains en l’ont vu mais personne n’est capable d’en apporter la preuve objective irréfutable.
Explorateurs du plaisir féminin, à vous de partir à la recherche de ce territoire secret !