GoldCondom-SexToys.com : Tout sur le sexshop et les sextoys

lundi 14 mai 2012

TICKLER arrive chez GoldCondom

Tickler c’est une gamme de cinq sextoys vibrants flashy non figuratifs, tous dérivés d’une même base. L’idée étant de proposer un stimulateur (clitoridien) qui puisse plaire à toutes en proposant des sensations.

Lire la suite

mercredi 24 décembre 2008

Playboy : les Hefner quittent le navire

"Nous aimons boire des cocktails, écouter de la musique et inviter des femmes pour débattre de Nietzche, du jazz et du sexe. Si nous sommes capables de distraire le mâle américain des soucis de l'âge atomique dans lequel nous vivons, Playboy aura justifié son existence." Hugh Hefner écrit cette phrase dans l'édito qu'il signe pour le premier numéro de Playboy, en 1953. A l'époque, le baron du porno avait tout compris : les hommes voulaient des femmes nues, mais avec classe. Malgré tout, personne ne pouvait deviner que le magazine deviendrait le modèle de la presse érotique masculine. Alliant avec intelligence femmes à poil à actualité et culture, Playboy grandit, s'enrichit, se développe. A son apogée, en 1977, sept millions d'exemplaires sont vendus chaque mois. Hugh Hefner crée des casinos, passe à la télé et construit son fameux manoir, à une époque où la concurrence comme Penthouse ou Hustler ne lui fait pas peur.

Avec les années 80 vient le premier déboire : Hugh Hefner est victime d'une attaque cardiaque et contraint de se retirer de la direction du magazine. Il la confie à sa fille, Christie Hefner, qui fait tout pour que Playboy reste leader malgré les soucis financiers. Publié dans 24 pays, Playboy devient une référence mondiale, qui se développe désormais en DVD, sur internet, à la télé et sur les portables. Mais rien n'y fait : les pertes sont de plus en plus colossales, Playboy perd des millions de lecteurs, le magazine est désormais publié à "seulement" 2,6 millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Il faut dire qu'avec Internet et la pornographie gratuite, le lancement de nouveaux concurrents comme Maxim, FHM, voire GQ, Playboy n'arrive plus à se positionner en référence. Et c'est dans la tourmente que la fille Hefner annonce qu'elle quitte le groupe en janvier 2009, mettant fin à la dynastie Hefner à la tête de Playboy après plus de 50 ans de bons et loyaux services.

mardi 15 mai 2007

Un vibromasseur provoque une alerte à la bombe

Un vibromasseur provoque une alerte à la bombe

Lire la suite

Valid XHTML 1.0 Strict